Le Beaujolais Nouveau 2019

Le troisième jeudi du mois de novembre rime avec la commercialisation du Beaujolais Nouveau. Mais qu’est ce que le Beaujolais nouveau ? Pourquoi fait-on cet amalgame entre les délicieux neuf crus du Beaujolais et ce joli vin primeur qu’est le Beaujolais nouveau ? 

Plant de vigne

D’où vient le Beaujolais Nouveau? 

Qui n’a pas eu dans son  entourage une personne qui disait ne pas aimer le Beaujolais ? 

C’est pourtant bien mal connaître cette jolie région du sud de la Bourgogne, aux terroirs si spécifiques, dont le principal cépage est le Gamay. Pas plus haut que 50 cm, ce cep demande beaucoup de travail pour être récolté. 

Ainsi on retrouvera, comme dans beaucoup de régions viticoles, un vin primeur appelé « vin de soif » dont la particularité est d’être élaboré plus rapidement que ses grands frères. Gustativement, ces vins auront une légère acidité et un  joli fruité. Les sobriquets « banane, myrtille, framboise » ne sont dus qu’aux ajouts de levures. 

Depuis 1951, la commercialisation du Beaujolais Nouveau est prévue au cours du mois de novembre, qui suit les vendanges. Ce vin n’est pas considéré comme un AOC mais seulement un vin primeur produit dans une région délimitée et qui ne subit aucun élevage. 

Les Beaujolais

Attardons nous maintenant sur les neuf crus du Beaujolais qui sont des AOC avec des critères bien spécifiques en termes de zones délimitées, de rendement à l’hectare, de taux d’alcool, etc. 

Pour les citer, nous aurons : 

  • Le Brouilly
  • Le côte de Brouilly
  • Le Fleury
  • Le Saint-Amour
  • Le Chenas
  • Le Morgon
  • Le Moulin-à-Vent
  • Le Juliennas
  • Le Chirouble

Chacun d’entre eux à sa propre personnalité et pourra être apprécié à plus ou moins longue échéance. Contrairement au Beaujolais Nouveau, qui comme tous les vins primeurs, doit se consommer de préférence dans l’année qui suit le millésime. 

Cave

Lequel choisir ? 

Il est préférable de choisir son Beaujolais Nouveau chez un récoltant reconnu d’un des AOC du cru. Ce vin sympathique et convivial sera toujours mieux travaillé chez un producteur attachant un soin particulier au travail de sa vigne et de son vin. 

Ainsi, je vous recommande les vins des terres dorées de la famille Desvignes : Foillard, Lapalue, Jambon, Piron, Pacalet, entre autres. 

Vous l’aurez donc compris, j’aime le Beaujolais qui, en cette saison, se marie parfaitement avec la douceur des mets avant la rudeur de l’hiver et de ses plats de gibier. 

Bonne fête du Beaujolais à tous !

Et vous, que pensez-vous du Beaujolais Nouveau ? L’appréciez-vous ?
Le goûtez-vous chaque année ? Allez-vous trinquer ce soir ?

5 réflexions au sujet de « Le Beaujolais Nouveau 2019 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s