Le Black Friday ou la frénésie des achats

Traditionnellement, aux États-Unis, le Black Friday se déroule le lendemain de la fête de Thanksgiving (« action de grâce »), qui a lieu le quatrième jeudi du mois de novembre (soit cette année le 28 novembre). Il marque le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des remises importantes. Si depuis quelques années la frénésie du Black Friday touche également la France durant une semaine entière et provoque de nombreuses controverses, d’où vient cette tradition ?

Un peu d’histoire 

Le terme « Black Friday » apparaît pour la première fois dans la presse dans les années 1950 et désigne alors, le vendredi de congé que prennent les employés suite à la fête de Thanksgiving, durant lequel les bouchons s’accumulent sur les routes.

Dans les années 1960, Black Friday fait référence à l’affluence de la clientèle lors du lancement des achats de Noël.

Dans les années 1970, les enseignes américaines décident d’adopter cette expression pour désigner le début des achats de Noël. Au cours de ce vendredi, les boutiques et magasins lancent alors des soldes pour attirer les consommateurs.

Black friday

Et en France alors ?

En France, le Black Friday prend principalement son essor avec Internet. Des remises importantes sont valables, tout d’abord durant 24h, puis également durant le weekend qui suit.

Le Black Friday démarre timidement en 2013, pour prendre son envol en 2016. Dès 2017, le Black Friday élargit son champ d’action et touche également les enseignes physiques. Depuis, l’événement se déroule sur une semaine complète et a débuté cette année dès le 22 novembre !

Mais les controverses affluent de toutes parts. Alors pour ou contre ?

Petite anecdote

En évoquant le sujet avec notre formatrice d’anglais, d’origine américaine (Chicago), elle nous partageait le fait qu’elle était totalement contre le Black Friday et qu’elle ne l’avait jamais fait. Pour quelle raison ? Elle nous a alors expliqué que fêtant Thanksgiving la veille, le Black Friday est une complète contradiction avec cette belle tradition, les gens se ruant dans les magasins en se poussant les uns les autres pour des produits en promotion. Ca donne à réfléchir aussi…

Black friday

Mon avis

Personnellement, je vois l’événement du Black Friday comme étant une période de soldes juste avant les fêtes de Noël, qui me permet de profiter de réductions pour anticiper mes achats de fin d’année. Le portefeuille n’étant pas extensible, cet événement me permet de maîtriser quelque peu l’aiguille rouge qui régit mon compte bancaire en cette période de l’année. 

Le Black Friday induit une surconsommation ? Est nocif à l’environnement ? Etc. Oui très certainement, mais pourquoi le blâmerait-on davantage que nos traditionnelles soldes d’été ou d’hiver, que la Saint-Valentin, que Noël, et j’en passe ? De quelle légitimité ne bénéficie-t-il pas contrairement à ces autres événements qui pousse le consommateur à se ruer dans les magasins ou à faire chauffer sa carte bancaire en ligne ?

Plutôt que de blâmer cet événement, mon avis est que comme toute chose, il vaut mieux apprendre à en user avec modération plutôt que de le dénigrer ou le boycotter…

Et vous quel est votre avis ? Pour ou contre le Black Friday ?
Quel usage faites-vous de cet événement ?

2 réflexions sur “Le Black Friday ou la frénésie des achats

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s