La chambre des merveilles de Julien Sandrel – une vague d’émotions

J’aime lire et prends un malin plaisir à envahir ma maison de livres. Vous voulez me faire plaisir ? Offrez-moi un livre. Un soir, mon mari est rentré à la maison avec ce roman (il a bien fait, les bouquets de fleurs ne me font pas rêver de la même manière), sans raison particulière, juste une petite attention. Il ne savait pas quoi prendre, a passé un temps fou dans les rayonnages de la librairie, est parti, revenu et a choisi ce roman pour sa couverture. Quelle découverte, il a été fortement inspiré ce jour là ! Je vous en parle de suite.

La chambre des merveilles de Julien Sandrel

Résumé

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère,  Thelma, qu’il est  amoureux pour la première fois, il voit bien  qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part,  fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion  le percute de plein fouet.  Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas  d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. 

En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet  sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de  toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait  vivre au cours de sa vie.  Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles,  elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures,  il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à  revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.  Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on  a presque quarante ans… (Source : quatrième de couverture)

Mon avis

Une merveille ! Un véritable coup de cœur ! Je ne m’étais pas sentie transportée par un livre de cette façon depuis un moment.

J’ai littéralement dévoré ce livre, et pense sincèrement que si la lumière n’avait pas dérangé mon mari pour dormir, je l’aurais lu en une nuit.

Ce roman m’a fait passer par toutes sortes d’émotions : j’ai pleuré comme une madeleine : de tristesse, de joie ; ai eu envie de hurler, de rire. Les battements de mon cœur se sont adaptés au fil des pages et j’ai eu l’impression de ressentir toutes les émotions vécues par les personnages.

Il est question de détresse, de solitude, de tristesse, pourtant le tout est électrisé par une force bien plus grande, bien plus belle : l’espoir. Et avec lui tout pourrait renaître, la vie pourrait retrouver ses couleurs. Car après tout les épreuves que nous traversons ne nous servent-elles pas à nous réinventer chaque jour ?

Les personnages sont attachants, très humain, il nous est aisé de nous identifier en chacun d’eux, ils ont leur failles et leurs travers, leurs forces et leurs fragilités, ils sonnent vrais.

Je ne peux que vous conseiller cette pépite, ce petit souffle d’oxygène, et j’espère, très sincèrement qu’il vous fera autant de bien qu’à moi.

Vous l’avez-lu ? Vous avez aimé ? Vous avez lu d’autres livres de cet auteur ? Vous comptez le faire ?