De pierre et d’os de Bérengère Cournut, une petite déception littéraire

Me voici de retour pour vous parler du dernier livre que j’ai lu. Le confinement est propice à la lecture, entre autres (travail, enfants, tri, rangement, activités, sports, …), aussi ai-je décidé de partager avec vous mes lectures. Aujourd’hui, nous parlons d’un roman de Bérangère Cournut, prix du roman Fnac 2019.

De pierre et d’os – Bérengère Cournut – Le Tripode

Résumé

Tandis que la banquise se fracture, une jeune inuit se retrouve séparée de sa famille. Livrée à elle même, elle se doit d’avancer à la recherche d’autres êtres humains et de nourriture pour survivre. Commence alors le récit de son aventure dans le froid arctique.

Mon avis

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu autant de mal à me plonger dans un livre. Je ne critique pas l’écriture, qui est très agréable, c’est l’ambiance de ce livre qui m’a laissée perplexe.

Tout d’abord le rythme me semble très lent, le paysage glacial, les couleurs absentes.

Ensuite, j’ai, avec mon regard d’occidental, eu l’impression d’avoir affaire à un peuple très peu porté sur l’émotion, mais beaucoup plus centré sur des croyances, les esprits. Ce point là m’a énormément dérangé pendant ma lecture puisqu’il m’a été très difficile de me projeter aux côtés des personnages pour mieux les comprendre.

Le récit est ponctué très régulièrement de chants, paraboles poétiques, complétant parfaitement le récit. Si ces chants font avancer l’histoire, cette variation si régulière du mode d’écriture à également contribué à à diminuer l’attention que j’avais au cours de ma lecture.

Si le rythme est lent durant toute l’histoire, il s’accélère dangereusement dans l’épilogue. J’ai beau savoir que ce dernier a pour vocation de communiquer les derniers éléments permettant de boucler l’histoire, il me semble que résumer des décennies en trois pages est un pari risqué qui contraste de trop avec l’histoire en elle même ?

Vous l’aurez compris cette lecture ne m’a pas enchantée. Peut être davantage si les conditions de vie des Inuits y étaient davantage retranscrits, le parallèle avec le monde tel que je le connais m’aurait semblé plus facilement appréhendable ; ou si mon imagination avait su voir au delà des mots, que sais-je.

L’avez-vous lu ? Connaissez-vous d’autres romans de cette auteure ? Qu’en avez-vous pensé ? Que lisez-vous en ce moment ? Quelles lectures aimeriez-vous nous faire partager ?

2 réflexions au sujet de « De pierre et d’os de Bérengère Cournut, une petite déception littéraire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s