LVER : Ayez un animal de compagnie. Doux, affectueux. Craquez.

Nous avons mis un peu de côté les conseils LVER parce que la plupart concerne l’extérieur. En effet, le bien-être passe aussi par ce qui se passe à l’extérieur, nos sorties et notre vie sociale… en ce moment, ce n’est pas trop d’actualité. Mais nous revenons aujourd’hui avec un conseil « intérieur » : Ayez un animal de compagnie.

Avoir un animal domestique

Qu’en pense Magali ?

L’animal de compagnie ! Grande question ! Enfant j’ai eu un chat chez mon père et un chien chez ma mère. S’occuper de ces petites bêtes à câlins et à bêtises je sais ce que c’est. Au final, avoir un animal à la maison c’est comme avoir un enfant chez soi, cela demande de l’investissement personnel, du temps, de l’amour, et un budget.

Pour être honnête, je rêve qu’il y ait un animal domestique à la maison, cela me manque et j’aurais aimé que ma fille connaisse la joie que peut procurer la présence d’un animal au quotidien avec qui on partage tellement de moments, bons ou mauvais. Les animaux nous apportent beaucoup je trouve, et je trouve cela d’autant plus vrai avec les enfants.

Alors personnellement je craquerais pour un lapin ou un chien. Mais il faut être honnête et réfléchir au bonheur de l’animal avant ses propres envies. Aujourd’hui je ne suis plus au collège / lycée à côté de la maison, me permettant de rentrer le midi pour sortir le chien et passer un peu plus de temps avec lui. Il me faut 1h45 pour me rendre sur mon lieu de travail. À cela s’ajoutent les détours pour récupérer ma fille à la crèche. Nous sommes absents durant une période trop longue de la journée, ce n’est pas une vie pour un animal que de rester seul si longtemps. De plus, nous vivons en maison et fermons les volets lorsque nous ne sommes pas là. Quel animal mériterait de vivre dans le noir, seul la majeure partie de la journée ?

À cela s’ajoute encore le fait que ma belle-fille a une peur panique des chiens. Même si elle ne vit pas au quotidien avec nous. Je ne peux, lorsqu’elle est chez nous, ni enfermer l’animal dans un espace restreint de la maison, ni demander à ma belle-fille de rester cloisonnée dans sa chambre…

Et que mon mari n’apprécie pas les lapins en tant qu’animal domestique…

Ce n’est pas l’envie qui manque, ni le manque d’amour, ni la peur des responsabilités qu’engendre le fait de s’occuper convenablement d’un animal qui m’empêche de franchir le pas aujourd’hui, mais tout simplement notre environnement actuel qui n’est pas favorable à la venue d’un nouveau membre au sein de notre maison.

Cela dit, nous en avons beaucoup parlé avec mon mari et si nous estimons que le moment n’est pas propice aujourd’hui, nous essayerons dans quelques années de faire en sorte d’agrandir la famille avec la présence, à priori, d’un chien. Mais nous n’y sommes pas encore.

Si vous avez un compagnon à quatre pattes à vos côtés. Faites lui un bon gros câlin de ma part et profitez à fond de sa présence.

Qu’en pense Valinda ?

Quand j’étais enfant, nous avons eu dans la famille, un chat pendant 19 ans. Il est arrivé dans la famille avant ma naissance, et je l’ai perdu de vieillesse pendant mon adolescence. Ce fût un déchirement et encore plus pour mes parents. Pour cette raison, ils n’ont pas voulu qu’on reprenne de chats à la maison.

Aujourd’hui, je n’ai pas d’animal à la maison. Même pas un poisson rouge et il y a plusieurs raisons à cela.

Tout d’abord, si je choisissais d’avoir un animal de compagnie, ce serait vraiment pour avoir de la compagnie. J’opterai donc pour un chat, un chien, voire éventuellement un lapin, mais exit les hamsters, poissons rouges avec qui nous n’avons pas de contact réel, et encore moins tous ces animaux de vivarium que je n’aime voir qu’au zoo.

Un animal de compagnie, ça demande beaucoup d’investissement personnel en temps, en amour et d’investissement financier. Si j’avais un animal, je voudrais qu’il soit le plus heureux possible. Libre comme l’air, à faire ce qu’il veut, quand il veut. Même si les animaux doivent être dressés, je ne sais pas si j’en serai capable. J’aurais un chat, c’est l’animal domestique que je préfère. Je voudrais qu’il aille se promener partout, avoir un jardin pour qu’il s’amuse, ne pas l’enfermer dans la maison quand je suis au travail, et le couvrir de caresses et d’amour. Mon animal sera forcément enfermé dans la maison, il subira mes déplacements pendant les vacances (mon chat détestait les déplacements et ne se nourrissait plus dès que nous l’amenions en vacances, au point qu’on était obligé de demander à quelqu’un de venir le nourrir à la maison en notre absence) et ne sera pas aussi libre… que moi finalement. Et c’est ce qui m’amène à la deuxième raison…

Je suis superstitieuse et je vais vous faire une confidence… Une personne de ma famille éloignée, très croyante de rites et traditions de mon pays d’origine, a un jour dit à mes parents qui traversaient alors une période difficile, qu’il ne fallait pas avoir d’animaux à la maison. Qu’un animal était fait pour être libre et qu’il fallait éviter d’en avoir, surtout les animaux en aquarium et en cage. Parce que qu’on le veuille ou non, un animal en cage, même si nous le laissons libre une grande partie de la journée, se retrouve forcément en cage à un moment. A l’époque, nous avions des poissons, que vous le croyiez ou non, dès lors que nous les avons donné (à quelqu’un qui se foutait de ces superstitions), notre situation familiale s’est arrangée. Fort heureusement, toutes les personnes qui ont des animaux domestiques ne vivent pas de moment difficile mais moi c’est ce que j’ai vécu.

Superstition, coïncidence ou non, peu importe je suis restée sur ça, j’ai vu autour de moi qu’un grand nombre de personnes qui avait un animal en cage avait vu leur quotidien changer… je vous fais peur hein ?! On reparlera des superstitions plus tard mais quoi qu’il en soit, les animaux de compagnie, ce n’est pas pour moi.

Et vous, vous avez un animal de compagnie ? Lequel ? Il s’appelle comment ? Parlez-nous d’eux.

« La vie en rose, mode d’emploi » de Dominique Glocheux aux Editions Albin Michel.

Une réflexion au sujet de « LVER : Ayez un animal de compagnie. Doux, affectueux. Craquez. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s