La crèche, l’assistante maternelle, que choisir pour son enfant ?

Après l’accouchement, vous vivez votre meilleure vie ! Vous profitez de votre enfant attendu depuis 9 mois, mais le congé maternité n’est malheureusement pas éternel et après 2 mois et demi, nous devons confier notre bébé à une autre personne. Nous avons donc le choix entre la crèche ou l’assistante maternelle (communément appelée la nounou). Magali et moi avons dû faire ce choix et nous souhaitions partager notre expérience avec vous dans le cas où vous êtes en train de prendre cette décision et/ou échanger sur ce moment dont on se rappelle toutes.

Pour rappel, Magali a une petite fille de deux ans qui est actuellement à la crèche et moi, j’ai un fils de 7 ans qui est à l’école primaire mais qui a passé ses premières années auprès d’une assistante maternelle.

La crèche

Les enfants à la crèche

>> Pourquoi et comment j’ai choisi la crèche

J’ai été gardée par une nourrice (assistante maternelle) étant petite et dans ma tête d’enfant elle et sa famille faisaient partie intégrante de ma famille à moi. Il faut savoir qu’elle m’a gardée de mes 2 ans à après l’école durant la primaire. Dans l’idéal, je voulais que ma fille puisse connaître ce lien privilégié avec une nourrice, à son tour. Alors nous avons cherché, été horrifié par l’approche auprès de nourrissons de certaines, agréablement surpris par d’autres, et avons eu un gros coup de cœur pour une… Oui mais voilà, le prix par mois pour faire garder son petit amour défi les lois de la gravité. On a fait, refait les calculs mais par chez moi, les assistantes maternelles ne manquent pas mais les prix s’envolent. À ce compte, j’aurais aussi bien fait de m’arrêter de travailler. Alors, nous nous sommes renseignés pour une place en crèche. Et au final même si ce n’était pas notre choix initial, je suis très contente que ma fille ait atterri dans cette structure spécialisée de la petite enfance.

>> Les avantages de la crèche

Je vois la crèche comme étant une structure spécialisée dans la petite enfance et le bas âge. Ils ont l’habitude de voir évoluer, de s’occuper de petits dans cette tranche d’âge, savent s’y prendre, connaissent les étapes clés du développement, respectent le rythme de chaque enfant et l’aide également petit à petit à sortir de sa zone de confort pour faire un pas vers l’autonomie, vers la sociabilisation. Je le vois au quotidien, Albane est autant à l’aise avec des adultes (elle a l’habitude d’être gardée, gérée, câlinée, en contact avec un certain nombre d’adultes différents), qu’avec les enfants de différents âges. À la crèche, à certains moments de la journée, toutes les sections sont mélangées et quelque soient leurs âges, les enfants peuvent interagir les uns avec les autres. Je trouve que ce moment est stimulant pour un jeune enfant : comparer, essayer de reproduire ce que fait l’autre, se l’approprier, partager, respecter, jouer, essayer de se surpasser,… Je trouve que la crèche est une belle école de la vie dès le plus jeune âge.

Pour moi l’autre gros point fort de la crèche réside dans la multitude d’activités proposées pour développer l’imagination, la motricité, la compréhension, l’éveil des jeunes enfants. J’aime les activités donc j’en fais pas mal à la maison, mais la crèche en propose beaucoup, et soit elles se complètent avec ce que je propose moi à ma fille, soit elles lui permettent de les faire dans un cadre différent : avec d’autres enfants et d’échanger avec eux sur ses propres réalisations. Et puis il faut être honnête, la créativité et l’imagination étant sans limites, entre la crèche et la maison, elle fait de sacrées choses même du haut de ses 2 ans et demi ! Et ça c’est top !

Enfin qui dit crèche près du domicile, dit enfants que votre petit va potentiellement pouvoir retrouver en rentrant à l’école. Autant dire qu’il ne sera pas totalement perdu lorsqu’il fera ses premiers pas à l’école.

>> Les inconvénients de la crèche

Tout d’abord, la flexibilité, les horaires ce sont les horaires. Et oui, contrairement à une nourrice qui pourra se montrer plus souple en cas d’absolue nécessité sur les horaires, les assistantes maternelles qui œuvrent à la crèche ne sont pas à leur domicile. Pour elles, une fois la journée de travail terminée, elles ont leur vie personnelle qui les attend et les impératifs horaires qui vont avec. Un problème de train ? Des embouteillages ? Il vous faudra trouver rapidement une solution parce que vous ne pourrez pas compter sur la crèche pour vous dépanner plus de quelques minutes.

Ensuite, les microbes, virus et autres joyeusetés circulent à plein régime. Autrement dit prévoyez de mettre de côté des jours de congés pour des rendez-vous chez le généraliste ou garder votre tout petit, parce qu’en dehors d’un petit rhume ou des poussées dentaires, vous allez souvent devoir rester à la maison pour le garder. Et oui, les maladies infantiles circulent mais il ne faudrait pas non plus les laisser allègrement circuler donc rester à la maison est de mise dans bien des cas.

>> L’avis de Magali sur le choix de la crèche

Même si la crèche n’était pas mon premier choix, j’ai très vite adhéré à ce mode de garde et je ne regrette absolument pas le choix que nous avons fait. Nous voyons notre fille s’épanouir au quotidien, y aller avec joie, créer des liens avec petits et grands. Elle découvre beaucoup de choses  et mine de rien développe son système immunitaire à vitesse grand V !! Allez, au moins ça c’est fait ! Et puis c’est un bon entraînement à l’entrée en maternelle : groupe d’enfants, activités, différences entre les temps de jeux, les temps calmes, les temps d’apprentissage ; différents encadrants, différents âges et surtout une structure définie qui ne ressemble pas à une maison. Bref si c’était à refaire, je ne changerais rien !

L’assistante maternelle

Les enfants chez l’assistante maternelle

>> Pourquoi et comment j’ai choisi l’assistante maternelle

Mon fils est un grand prématuré. Le médecin nous avait fortement déconseillé de le mettre en crèche pour des questions d’hygiène et nous a demandé de favoriser l’assistante maternelle. Nous avons suivi ses conseils.

Ma soeur a gardé mon fils pendant deux mois, puis nous avons cherché une assistante maternelle. Nous sommes passés par le site de la Mairie de notre ville qui proposait une liste d’assistante maternelle en fonction de votre lieu d’habitation, en précisant ses disponibilités.

Nous avons eu la chance de trouver une assistante qui habitait à quelques pas de chez nous. Nous avons eu un entretien et l’affinité a été réciproque. Nous avons donc signé un contrat et c’est très rapidement que notre fils a passé ses premiers jours chez elle.

>> Les avantages de l’assistante maternelle

Le choix : Contrairement à une crèche où vous choisissez généralement la plus proche de chez vous, avec l’assistante maternelle, vous choisissez vraiment celle pour qui vous craquer.

Les disponibilités / la souplesse des horaires : Les disponibilités des horaires sont souvent beaucoup plus larges qu’une crèche. Je pouvais déposer mon fils très tôt et le récupérer très tard. Il me suffisait de m’arranger avec la nounou. Moi qui prend les transports en commun pour mes trajets domicile/travail, je n’étais pas stressée par les problèmes de train car je savais que ma nounou pourrait être disponible en cas d’imprévu.

Le lien privilégié : Avec une assistante maternelle, votre enfant crée un réel lien. Généralement, votre nounou garde 3 à 4 enfants au total, en fonction de son agrément. Ma nounou avait un fils et elle gardait deux enfants dont le mien. Ainsi, le lien est très fort et la garde est personnalisée, un programme presque VIP !

Les promenades : Mine de rien, c’est important de le préciser. Les crèches ont généralement des jardins ou espaces extérieurs pour les enfants, mais avec l’assistante maternelle, votre enfant fait des promenades. Ma nounou avait un jardin mais tous les jours, elle amenait les enfants au parc ou faire une promenade/marche pour faire prendre l’air aux enfants et ça, ce n’est pas négligeable.

Le choix des prestations : Vous vous accordez sur l’éducation, ce que vous permettez ou non. Par exemple : Ma nounou était contre la télévision, il était donc convenu que mon fils ne verrait pas d’écran et c’était parfait. Et d’un point de vue services, nous avions aussi le choix d’apporter nos plats ou qu’elle cuisine du fait-maison. Nous avons opté pour le fait-maison et chaque semaine, la nounou nous envoyait le menu qu’elle allait lui préparer, c’était top.

>> Les inconvénients de l’assistante maternelle

Le contrat : Heureusement, ma nounou gérait très bien tout ce qui était administratif et c’est elle qui nous a préparé le contrat. Mais nous devions évidemment tout vérifié et nous mettre d’accord sur des prestations supplémentaires, le tarif horaire, etc. Le site de Pajemploi, par lequel vous passerez pour embaucher votre nounou est très bien fait, il vous aidera aussi beaucoup dans vos démarches.

Le rapport employeur/employé : L’assistante maternelle est votre employé, vous êtes son employeur. Mais ça c’est sur le papier. C’est quelque chose avec lequel j’ai eu beaucoup de mal parce que même si c’est nous qui la payons, elle garde tout de même notre enfant. Donc, nous devons surveiller mais nous devons aussi être indulgent et arrangeant… ce n’est pas un statut évident.

Le prix : Le priiiix ! On n’a pas tous ces avantages sans rien payer hein, on est d’accord. Certes, vous avez les aides de l’Etat, de la CAF, etc, mais attendez-vous à débourser un bon billet si vous passez par une assistante maternelle. C’est beaucoup plus cher que de passer par la crèche. Nous n’avons pas eu le choix pour notre fils mais nous ne regrettons pas et si c’était à refaire, nous repasserions par une nounou à nouveau.

>> L’avis de Valinda sur le choix de l’assistante maternelle

Nous n’avons pas eu le choix pour notre fils mais nous ne regrettons pas d’être passés par une assistante maternelle, et si c’était à refaire, nous repasserions par une nounou à nouveau. Notre fils a adoré ses années chez la nounou. Il a fait beaucoup d’activités (et nous avons même eu des cadeaux personnalisés pour les fêtes), a appris beaucoup de choses et en est ressorti épanoui. Si vous le pouvez, c’est un mode de garde beaucoup plus simple et personnalisé qui attend votre enfant.

Conclusion

Peu importe le choix que vous faîtes, le plus important est de vous sentir en confiance. Si vous êtes serein, votre enfant le sera aussi. C’est une étape importante de la vie de votre enfant et il ne faut pas la négliger. Mon fils en garde un très bon souvenir, Magali saura si c’est le cas pour sa fille dans quelques années… Quoi qu’il en soit, nous sommes chacune très contentes de notre choix et c’est le principal.

Et vous, plutôt crèche ou assistante maternelle ?
Qu’avez-vous ou que comptez-vous choisir ? Racontez nous votre expérience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s