Hold Up ou le résumé d’une discussion de comptoir

Nous traversons depuis quelques mois une période un peu particulière : la crise sanitaire de la Covid-19. Bon nombre de personnes y vont de ses réflexions, ses analyses, ses commentaires et ses critiques. Et bien évidemment, nous avons le droit au retour des complotistes et des ultracrépidarianistes… cela nous donne un florilège de discussions incensées et de concours de « meilleures pensées de l’année 2020 ». Si je suis loin, très loin de la théorie du complot, je suis toujours fascinée par la propension de certaines personnes à foncer droit dedans.

Un jour, tranquillement installée sur mon canapé (mon meilleur ami depuis quelques mois), j’entends qu’une vidéo documentaire a vu le jour sur la toile : Hold Up. Produit par Pierre Barnérias, Nicolas Réoutsky et Christophe Cossé, il dure 2 h 43 min et met en avant des controverses autour de la pandémie pour développer dans une seconde partie l’hypothèse (très connue) d’une « manipulation mondiale ».

Il était donc impensable pour moi, même si je ne souhaitais pas faire de vues supplémentaires à cette vidéo, de ne pas la regarder. Je suis là, prête à écouter toutes les inepties du monde, pourquoi pas être convaincue… mais non toujours pas, non pas qu’il en faille beaucoup pour me convaincre, juste un minimum de crédibilité… que ce « documentaire » n’a clairement pas. Je reviens donc sur cette vidéo et vous donne mon avis, sans pincette.

Hold Up – Disponible en streaming

La théorie du complot présentée dans Hold Up

>> Le virus de la Covid-19

La Covid-19 aurait été créé dans un laboratoire à Wuhan ou peut-être par l’Institut Pasteur ou par un autre laboratoire. Aucune preuve n’est avancée hormis le fait que c’est techniquement possible.

>> L’objectif de la création du virus

Un grand complot mondial se cacherait derrière la crise de la Covid-19, les « élites » (Bill Gates, Elon Musk, Jacques Attali, etc.) ayant déclaré la guerre aux classes moyennes et populaires. Cette crise serait le début de cette guerre. Les « élites » auraient lancé un « reset » mondial (entendez par là : on recommence à zéro). Les phases suivantes incluraient l’imposition de la 5G puis de la cryptomonnaie et de l’Internet des Objets (IoT).  Enfin le but ultime au choix : Annihiler une partie de la population jugée indésirable ou la contrôler via un système financier complètement dématérialisé et par les nanotechnologie proposées par Microsoft.

La forme du documentaire Hold Up

>> Les interviews

Les interviews représentent environ 50% du documentaire. La mise en scène de ces dernières est léchée et très professionnelle. Les interviews se font dans une chambre noire entourée d’écrans et des gros plans sur les visages des intervenants sont réalisés, pour semble-t-il, traduire leurs émotions et leur indignation. 

>> Les images d’archives

Elles sont montées à la manière du Journal Télévisé et contribuent à légitimer le fil.

>> La musique

Gothique, elle sert à mettre le spectateur en tension. Quelques notes minimalistes ici et là se veulent contemplatives et nostalgiques comme pour demander au spectateur de méditer sur les révélations « choc » du documentaire

Contradictions, contre-vérités et hors-sujets

Avant de rentrer dans le vif du sujet, permettez-moi de dire que je trouve la structure narrative bien médiocre. En effet, le film est un empilement de théories distinctes qui n’ont pas vraiment de relation entre elles, si ce n’est l’idée que tout ce qui est proposé ou imposé par les gouvernements pour lutter contre la Covid-19 est répréhensible. Soit, mais encore…

Cela mène à de multiples contradictions, contre-vérités et hors-sujets que j’ai relevés et dont voici quelques exemples (parce que bon, je ne vais pas vous écrire un article de 20 pages) :

>> Des élites mondiales à la fois maîtres du monde et un peu bêtes

Selon le documentaire, les élites auraient tout orchestré depuis quelques années. La « preuve » ? En 2015, un test PCR a été breveté et sur le document on voit « Covid-19 ». Seulement voilà, si le brevet a bien été déposé pour différents types de Coronavirus, la mention Covid-19 a été ajoutée cette année. Le documentaire garde bien sûr ce fait sous silence. 
Plus largement, les élites sont montrées à de multiples reprises en train de « dévoiler » leur plan avant l’heure. On voit Bill Gates prédire une épidémie mondiale en 2015, on écoute Anthony Fauci (le conseiller santé du gouvernement américain) parler en 2017 d’une pandémie surprise. Or, si on suit la logique complotiste, pourquoi les élites auraient-elles pris le risque de donner des indices ? Le fait que des gens spécialisés dans le domaine de la santé envisagent la possibilité d’une pandémie mondiale ne constitue en rien la preuve qu’elles savaient qu’il y allait en avoir une. 

Il est aussi question des couacs de la crise, le revirement du gouvernement français sur le port du masque étant ici mis en évidence. Mais alors, si tout était orchestré, pourquoi des couacs ? Tantôt on entendra les complotistes reprocher la mauvaise gestion de la crise sanitaire et terminer par dire que le gouvernement est incompétent, tantôt on les entendra dire que tout ceci est orchestré par le gouvernement et que le couac n’est pas un couac mais un faux couac… vous me suivez ? Enfin, vous les suivez ?

Il est aussi question de l’OMS dont le secrétaire général aurait des conflits d’intérêts et chercherait à vendre des vaccins (à noter ici que le but du complot n’est plus la domination mondiale mais la vente de vaccin). Or, si l’OMS savait tout depuis le début pourquoi aurait-elle changé de ligne au fur et à mesure que la pandémie progressait ? Elle a d’abord, selon le documentaire, minimisé le risque avant de surestimer le taux de létalité… Ici le documentaire tend à montrer l’incompétence de l’OMS qui est en flagrante contradiction avec le plan bien huilé qu’il cherche à nous vendre. 

>> Des accusations sans fondement…

Le documentaire accuse mais ne fonde pas ses accusations sur des preuves tangibles. Exemple : Luc Montagnier (Prix Nobel de médecine 2008 mais dont les prises de position scientifiques sont de plus en plus jugées farfelues par ses pairs) déclare que la communauté scientifique a été « achetée » pour garder le silence. Aucune preuve n’est apportée, on est juste censé croire M. Montagnier.

>> … qui mènent à des contradictions 

Un autre intervenant se méfie du « consensus scientifique » sur le Covid, disant que s’il y a consensus alors il y a un problème. Or, qu’avons nous vu ces derniers mois si ce n’est le contraire d’un consensus ? Les médecins n’étaient pas d’accord sur le port du masque, sur les traitements, sur le confinement, etc. 

>> Un virus pas dangereux puis dangereux puis finalement pas dangereux…

Le documentaire n’a de cesse de répéter que le Covid-19 ne serait pas aussi dangereux qu’on le dit (exemples : un intervenant demande où sont les morts de la grippe cette année ; un anthropologue dit que le but du Covid est de faire croire qu’on est en danger de mort alors que le risque est minimal ; un philosophe déclare sur RTL que le virus ne tue que 0,5% de la population, etc.) Toutes les mesures du Gouvernement seraient prétexte à « contrôler » la population. 

Seulement voilà, à d’autres reprises, le documentaire déclare que la crise a été mal gérée et que le Covid-19 a entrainé une surmortalité. Par exemple, il présente un graphique de l’INSEE qui montre que la mortalité a très fortement augmenté en avril 2020 parce que, selon le documentaire, le confinement décrété par le gouvernement s’est montré inefficace face au Covid. Autre exemple, un médecin déclare que face à la surmortalité (de 20-30%) il n’avait pas de moyen fourni par l’Etat pour y remédier.

Tout cela respire la mauvaise foi. A mesure qu’on avance dans le documentaire, les réalisateurs contredisent un à un chacun de leurs arguments précédemment avancés. Ils en viennent même à utiliser des graphiques et autres supports qui vont à l’inverse de leurs dires. Et tout ça dans le même documentaire. Euh… ils ne sont pas d’accord avec eux-mêmes ?

Le complot Covid-19

En conclusion 

La liste ci-dessus n’est évidemment pas exhaustive car il y aurait beaucoup à dire sur les autres contre-vérités et incohérences du film. Cependant, si je devais résumer, je dirais que la plus grande arnaque de Hold Up est de se faire passer pour un documentaire quand il n’est qu’un (mauvais) film de fiction. 

Hold Up, avec sa pauvre argumentation contradictoire, ses « ils » à tout-va sans jamais vraiment dire qui et son suspense stéréotypé d’un navet cinématographique, tue sa propre théorie du complot. Car si complot il y a, je veux bien l’entendre, c’est avec ce type de « documentaire » que les adeptes de complots se ridiculisent et décrédibilisent complètement leur théorie. Eux-mêmes, tout seuls, comme des grands !

C’est aussi une occasion gâchée. La crise de la Covid-19 mérite qu’on pose des questions sur sa gestion au niveau national et mondial. Malheureusement, Hold Up, par ses innombrables contradictions et par sa théorie toute faite et infondée, éloigne des problématiques réelles posées par la crise. 

Et vous, avez-vous vu Hold Up ? Qu’en avez-vous pensé ?
Quelle est votre position face à la théorie du complot ?

2 réflexions au sujet de « Hold Up ou le résumé d’une discussion de comptoir »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s