Confinement, saison 2

Voilà maintenant trois semaines que nous sommes à nouveau confinés pour raison de crise sanitaire. Nous l’avons été pendant 2 mois au mois de mars. C’était un confinement total mais il y avait le soleil, la solidarité et l’espoir. Aujourd’hui, nous sommes confinés au minimum jusqu’au 1er décembre 2020 et pour une durée indéterminée. Je vous parle aujourd’hui de cette saison 2 de confinement qui, je l’espère, sera la fin de cette série Covid-19.

Lire la suite

Confinement : Notre bilan des 1 mois

Voilà 1 mois et quelques jours que nous sommes en confinement en raison du Covid-19. Je ne vais pas revenir sur la situation car à moins d’être un ermite, je pense que vous avez tout suivi. Nous devons donc tous rester chez nous, un maximum, et c’est ce que nous faisons ! Nous revenons aujourd’hui pour faire le bilan de cette situation exceptionnelle, sans précédant, et que nous n’avions pas (ou peu) anticipée.

Lire la suite

Confinement : Garder le contact avec ses proches

Nous voilà dans notre 25ème jour de confinement. Une situation plutôt inédite et je pense que jamais on n’aurait pensé à une telle condition. J’ai plusieurs fois imaginer des scénarios apocalyptiques avec fin du monde due à une catastrophe naturelle, une invasion d’extraterrestres ou une guerre de religions… mais je vous avoue que je n’avais pas pensé à une crise sanitaire. Pourtant, nombre de films nous emmène vers ce terrain là. Quoi qu’il en soit, dans notre malheur, nous avons tout de même la chance (pour la plupart d’entre nous), d’être équipés d’internet, de téléphone et d’ordinateur.

Si pour moi, être coupée du monde me convient très bien, que je ne ressens pas le besoin de prendre des nouvelles de ceux qui m’entourent et que vivre sur une île déserte serait intéressant, je sais que pour beaucoup il est important de garder le contact avec l’extérieur. Je le comprends, je le fais car mes proches en ont besoin, que si tu ne le fais pas, tu passes pour un sans-coeur et que c’est assez intéressant socialement d’étudier tous ces comportements.

Je disais donc qu’aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir de nombreux outils nous permettant de garder le contact, et qu’on n’en est pas resté à l’ère du courrier postal. Merci à La Poste cependant de continuer à faire son travail quotidien, personnellement, je ne sors pas alors ce n’est pas pour aller acheter un timbre et envoyer une lettre.

Visioconférence entre amis

Envoyer des SMS

Alors ça, c’est le plus simple. Tu tapes quelques mots sur ton message, c’est envoyé, on te répond, tu réponds, la discussion est lancée et t’as fait ta bonne action de l’année. T’es tranquille pour quelques jours sans donner de nouvelles, sans en prendre, tout est ok.

Envoyer des messages vocaux

Je crois que ls messages vocaux, c’est le must de la nouvelle génération. Alors que dans ma jeunesse, ça n’existait pas et qu’on devait même compter le nombre de caractères pour utiliser le moins de messages possibles… aujourd’hui, tu peux t’enregistrer et envoyer ton message instantanément. C’est plus « personnel » puisque le destinataire entend ta voix mais ça veut quand même dire « j’ai pas trop envie de prendre le temps de t’appeler non plus ».

Passer des appels téléphoniques

Le plus classique, l’appel téléphonique. Dans ma jeunesse, je passais mon temps au téléphone vu que je n’avais pas le droit de sortir. Aujourd’hui, je n’aime pas ça du tout. J’ai l’impression que je perds du temps mais surtout, je ne sais pas quoi dire. Si tu appelles une personne que tu as l’habitude de voir, c’est plutôt facile. Mais si tu appelles une personne que tu n’as pas eu au téléphone depuis longtemps, juste pour prendre des nouvelles, tu te trouves confronté au « je voudrais dire des choses, mais je ne peux pas tout dire puisque ça fait des mois que t’as rien suivi », et vice versa. Vous voyez de quoi je parle ? En bref, les appels téléphoniques, c’est bien quand t’as un truc précis à demander, sinon…

Passer des appels via Whatsapp

Si tu fais partie des personnes qui ont un forfait d’appels limités (oui, ça existe encore) mais que t’as le wifi, passes tes appels via Whatsapp, c’est gratos ! C’est la même chose que le paragraphe du dessus mais pour les personnes à petits forfaits.

Faire des visioconférences via Whatsapp, Skype, Facetime ou Teams

La visioconférence est bien sûr la version d’appel la plus utilisée dans le contexte actuel. On ne peut pas voir ses proches donc on prend des nouvelles mais on veut aussi les voir. Alors voilà qu’on se lance dans des apéros, des barbecues, des goûters, tout est excuse pour se retrouver à plusieurs autour d’un téléphone à parler ensemble.

Question logistique, ce n’est pas une mince affaire. Il faut :

  • S’habiller… oui la tenue correcte est exigée. Même si tu passes la majorité de ton confinement en pyjama, pour l’apéro avec les potes, tu essayes de faire un effort, tu t’habilles (le bas aussi hein), tu te coiffes, et tout et tout.
  • Installer son téléphone, sa tablette ou son ordinateur de façon à être bien placé face caméra. Parce qu’une vue sur la perruque ou sur le cou, non non. Et puis, il faut que tout le monde (si vous êtes en famille) rentre dans le cadre « tiens mets toi là, non plus à gauche, attends décales toi ».
  • Poser son téléphone, sa tablette ou son ordinateur parce que je peux vous assurer que quand tu passes deux heures d’apéro à tenir le téléphone, tu finis par avoir des crampes.
  • Que tout le monde se cadre de la même façon. Horizontal ou vertical, tu choisis, mais tout le monde doit être raccord.
  • Réussir à tous se connecter en même temps. Il ne faut pas croire mais les gens ne changent pas, ceux qui sont en retard physiquement, le sont aussi en visio !
  • Parler sans se couper la parole et sans décalage de son et/ou d’images. Nous avons une bonne connexion internet heureusement, mais ça n’empêche les décalages de parole, de son, d’images, le « oh attends, je ne t’entends plus » ou « euh coucou, on ne te vois pluuus ».
  • Se dire au revoir… vraiment. Quand tu te vois, dire au revoir est compliqué. Il y en a un qui dit au revoir puis les autres suivent et tu redis au revoir et c’est reparti pour un tour… allé raccrochons au nez c’est plus simple.

Enfin, si vous aussi vous faîtes les visioconférences, vous savez très bien de quoi je parle !

Vous comprendrez bien sûr que mon article est à prendre au second degré (quoi que…) !

Je suis certaine que vous faites déjà tout ça mais c’était bien de le rappeler non ? Bien sûr, évitez de parler du confinement, du Covid-19, ces sujets doivent être une introduction mais prenez de « vraies » nouvelles, parler de tout et de rien… Ce sera plus fun et ça vous détendra vraiment.

Et puis, encore une fois, si vous vous ennuyez et que vous ne savez pas quoi faire, n’hésitez pas à venir nous lire ou envoyez-nous des mails de papotage, ça peut être sympa aussi : helloootoday@gmail.com Vous verrez que Magali et moi, sommes très bavardes.

Et vous, vous gardez le contact avec vos proches ? A quelle fréquence ? Avec qui ? Qui sont ceux qui vous manquent le plus ?

Ma fille a deux ans

Le 20 mars dernier, nous avons fêté les 2 ans de ma fille. Un anniversaire un peu spécial du fait du confinement, une petite fête juste entre nous trois, mais nous nous rattraperons avec la famille, quand tout cela sera terminé.

En attendant, je voulais vous partager mon ressenti de jeune maman sur cette nouvelle année de bébé qui vient de s’écouler.

Joyeux anniversaire !

Si je remonte un an en arrière, je me rappelle d’une petite fille qui sourit à tout va, qui tient sur ses petites jambes mais ne sais pas marcher sans que l’on ne la tienne sous les aisselles, qui gazouille tout ce qu’elle peut sans que ce ne soit intelligible, qui découvre les joies des manèges et du toboggan…

En une année, que de chemin parcouru, la marche, puis la course, les sauts avec les pieds qui décollent du sol, des mots, des ébauches de phrases, un tempérament qui s’affirme, ma petite bouille sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas. Une curiosité culinaire et un appétit d’ogre. Des premières activités (peinture, pâte à modeler, des puzzle et lotos…) qu’elle commence à réaliser seule. Les vêtements qu’elle commence à mettre et à retirer seule. Et toutes ces petites habitudes de la maison qu’elle a intégrées parfaitement et qu’elle ne manque pas de me rappeler si je prends du retard : « mamannnnn!!! » – ah oui, je n’ai pas rangé de suite la serviette après le bain… Un lit sans barreaux dans lequel une ribambelle de peluches viennent lui tenir compagnie…

Les enfants grandissent vite, très / trop vite je trouve. En regardant en arrière, je n’ai pas l’impression que cela fasse aussi longtemps qu’elle est arrivée dans nos vies.

Aussi, pour marquer le coup et parce que je suis une véritable maman gaga, j’avais anticipé cadeaux, ballons et décorations pour le gâteau, largement en avance. Il faut dire que pour son premier anniversaire, ma fille avait plus de 40 de fièvre et avait eu le droit à un passage aux urgences pour une grosse laryngite qui l’empêchait de respirer correctement. Cette année, nous voulions donc faire la fête et marquer le coup.

Confinement oblige, nous avons annulé la fête prévue avec la famille, mais l’avons réalisé en petit comité. Au programme:

  1. Ballons de baudruche gonflés à l’hélium
  2. Repas composé de tout ce qu’elle aime – fromages et poisson à la clé
  3. Un gâteau au chocolat agrémenté de petits cœurs
  4. Des cadeaux à déballer
  5. De la musique pour danser
  6. Des jeux et des activités pour lui faire plaisir

Finalement, ma fille était très heureuse et je pense que son jeune âge fait aussi qu’elle ne se rend pas compte de la situation actuelle et donc qu’un anniversaire avec simplement ses deux parents, ou une grosse fête avec toute la famille, ça ne doit pas changer grand chose. En un sens, c’est tant mieux.

Nous avons passé une très agréable journée, il me tarde de voir ses prochains progrès et je ne me lasse pas de la voir découvrir le monde qui l’entoure… d’un autre côté, je suis encore très attachée à cette image de « bébé » qui me manque à certains moments…

Quelle est votre expérience de maman ? Vous remémorez-vous les progrès réalisés par vos enfants lors de leurs anniversaires ? Ressentez-vous cette ambivalence à les voir grandir et gagner en autonomie ? Avez-vous fêté également un anniversaire durant cette période de confinement ? Comment cela s’est-il passé ?

Covid-19 : Comment tirer profit du confinement

Nous y sommes. Depuis quelques mois, le sujet du Covid-19 est sur les lèvres de tous. Nous sommes passés d’une information, à des précautions, à des mesures, et aujourd’hui, nous en sommes au confinement. RESTEZ CHEZ VOUS ! Terminées les sorties, nous devons tous rester chez nous, et ne prenons pas cela à la légère.

Lire la suite