Que mettre dans sa valise pour des vacances à la mer ? (+ liste à télécharger)

Nous partons en vacances au mois d’août… plus que quelques dodos (oui, je compte comme les enfants) ! Tout est déjà prêt dans ma tête et je me vois déjà flâner au soleil. Mais avant toute chose, il faut se préparer et notamment préparer sa valise. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’adore préparer les valises pour les vacances.

Lire la suite

Lunii, ma fabrique pour de belles histoires

Ma fille a eu deux ans au mois de mars. Confinement oblige, nous l’avons fêté plus tard, en famille. Ma sœur a choisi un cadeau original pour ma fille, que j’avais vaguement vu passer sur Instagram : la fabrique à histoire Lunii. Je vous fais part de notre expérience.

Il s’agit d’un article non sponsorisé.

Lire la suite

Bonne fête aux supers Papas

Après la fête des mères, nous revoici aujourd’hui avec un petit article pour célébrer tous les merveilleux Papas qui font vibrer nos enfants, qui jouent, s’amusent, enseignent, partagent et font de gros câlins. Aujourd’hui, en France, nous célébrons tous les Papas.

Lire la suite

Organiser une journée 100% Pokemon pour votre enfant

Mon fils de 7 ans est fan de Pokemon. Il a quelques figurines, quelques jouets et regarde de temps en temps les dessins animés. Il m’est donc venue l’idée de lui organiser une journée 100% Pokemon. C’est-à-dire une journée où nous allions faire des activités et des jeux autour de ces personnages. Cette journée s’est organisée avant le confinement mais contexte oblige, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant pour vous d’organiser la même journée pour vos enfants. Les seules conditions sont que vous avez besoin d’une imprimante et de quelques heures de préparation… C’est parti !

Lire la suite

Confinement : Garder le contact avec ses proches

Nous voilà dans notre 25ème jour de confinement. Une situation plutôt inédite et je pense que jamais on n’aurait pensé à une telle condition. J’ai plusieurs fois imaginer des scénarios apocalyptiques avec fin du monde due à une catastrophe naturelle, une invasion d’extraterrestres ou une guerre de religions… mais je vous avoue que je n’avais pas pensé à une crise sanitaire. Pourtant, nombre de films nous emmène vers ce terrain là. Quoi qu’il en soit, dans notre malheur, nous avons tout de même la chance (pour la plupart d’entre nous), d’être équipés d’internet, de téléphone et d’ordinateur.

Si pour moi, être coupée du monde me convient très bien, que je ne ressens pas le besoin de prendre des nouvelles de ceux qui m’entourent et que vivre sur une île déserte serait intéressant, je sais que pour beaucoup il est important de garder le contact avec l’extérieur. Je le comprends, je le fais car mes proches en ont besoin, que si tu ne le fais pas, tu passes pour un sans-coeur et que c’est assez intéressant socialement d’étudier tous ces comportements.

Je disais donc qu’aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir de nombreux outils nous permettant de garder le contact, et qu’on n’en est pas resté à l’ère du courrier postal. Merci à La Poste cependant de continuer à faire son travail quotidien, personnellement, je ne sors pas alors ce n’est pas pour aller acheter un timbre et envoyer une lettre.

Visioconférence entre amis

Envoyer des SMS

Alors ça, c’est le plus simple. Tu tapes quelques mots sur ton message, c’est envoyé, on te répond, tu réponds, la discussion est lancée et t’as fait ta bonne action de l’année. T’es tranquille pour quelques jours sans donner de nouvelles, sans en prendre, tout est ok.

Envoyer des messages vocaux

Je crois que ls messages vocaux, c’est le must de la nouvelle génération. Alors que dans ma jeunesse, ça n’existait pas et qu’on devait même compter le nombre de caractères pour utiliser le moins de messages possibles… aujourd’hui, tu peux t’enregistrer et envoyer ton message instantanément. C’est plus « personnel » puisque le destinataire entend ta voix mais ça veut quand même dire « j’ai pas trop envie de prendre le temps de t’appeler non plus ».

Passer des appels téléphoniques

Le plus classique, l’appel téléphonique. Dans ma jeunesse, je passais mon temps au téléphone vu que je n’avais pas le droit de sortir. Aujourd’hui, je n’aime pas ça du tout. J’ai l’impression que je perds du temps mais surtout, je ne sais pas quoi dire. Si tu appelles une personne que tu as l’habitude de voir, c’est plutôt facile. Mais si tu appelles une personne que tu n’as pas eu au téléphone depuis longtemps, juste pour prendre des nouvelles, tu te trouves confronté au « je voudrais dire des choses, mais je ne peux pas tout dire puisque ça fait des mois que t’as rien suivi », et vice versa. Vous voyez de quoi je parle ? En bref, les appels téléphoniques, c’est bien quand t’as un truc précis à demander, sinon…

Passer des appels via Whatsapp

Si tu fais partie des personnes qui ont un forfait d’appels limités (oui, ça existe encore) mais que t’as le wifi, passes tes appels via Whatsapp, c’est gratos ! C’est la même chose que le paragraphe du dessus mais pour les personnes à petits forfaits.

Faire des visioconférences via Whatsapp, Skype, Facetime ou Teams

La visioconférence est bien sûr la version d’appel la plus utilisée dans le contexte actuel. On ne peut pas voir ses proches donc on prend des nouvelles mais on veut aussi les voir. Alors voilà qu’on se lance dans des apéros, des barbecues, des goûters, tout est excuse pour se retrouver à plusieurs autour d’un téléphone à parler ensemble.

Question logistique, ce n’est pas une mince affaire. Il faut :

  • S’habiller… oui la tenue correcte est exigée. Même si tu passes la majorité de ton confinement en pyjama, pour l’apéro avec les potes, tu essayes de faire un effort, tu t’habilles (le bas aussi hein), tu te coiffes, et tout et tout.
  • Installer son téléphone, sa tablette ou son ordinateur de façon à être bien placé face caméra. Parce qu’une vue sur la perruque ou sur le cou, non non. Et puis, il faut que tout le monde (si vous êtes en famille) rentre dans le cadre « tiens mets toi là, non plus à gauche, attends décales toi ».
  • Poser son téléphone, sa tablette ou son ordinateur parce que je peux vous assurer que quand tu passes deux heures d’apéro à tenir le téléphone, tu finis par avoir des crampes.
  • Que tout le monde se cadre de la même façon. Horizontal ou vertical, tu choisis, mais tout le monde doit être raccord.
  • Réussir à tous se connecter en même temps. Il ne faut pas croire mais les gens ne changent pas, ceux qui sont en retard physiquement, le sont aussi en visio !
  • Parler sans se couper la parole et sans décalage de son et/ou d’images. Nous avons une bonne connexion internet heureusement, mais ça n’empêche les décalages de parole, de son, d’images, le « oh attends, je ne t’entends plus » ou « euh coucou, on ne te vois pluuus ».
  • Se dire au revoir… vraiment. Quand tu te vois, dire au revoir est compliqué. Il y en a un qui dit au revoir puis les autres suivent et tu redis au revoir et c’est reparti pour un tour… allé raccrochons au nez c’est plus simple.

Enfin, si vous aussi vous faîtes les visioconférences, vous savez très bien de quoi je parle !

Vous comprendrez bien sûr que mon article est à prendre au second degré (quoi que…) !

Je suis certaine que vous faites déjà tout ça mais c’était bien de le rappeler non ? Bien sûr, évitez de parler du confinement, du Covid-19, ces sujets doivent être une introduction mais prenez de « vraies » nouvelles, parler de tout et de rien… Ce sera plus fun et ça vous détendra vraiment.

Et puis, encore une fois, si vous vous ennuyez et que vous ne savez pas quoi faire, n’hésitez pas à venir nous lire ou envoyez-nous des mails de papotage, ça peut être sympa aussi : helloootoday@gmail.com Vous verrez que Magali et moi, sommes très bavardes.

Et vous, vous gardez le contact avec vos proches ? A quelle fréquence ? Avec qui ? Qui sont ceux qui vous manquent le plus ?

De nouvelles idées pour occuper nos enfants (à l'intérieur) pendant les vacances scolaires

Cela fait quelques semaines que nos enfants sont confinés à la maison (et nous aussi !) mais là, c’est les vacances scolaires pendant deux semaines ! Il n’y a pas de devoirs ! Youpi pour eux, et pour nous aussi, parce que l’école à la maison, on s’en passe bien quand même. Nous vous proposons quelques activités à faire à la maison pour les occuper… en espérant que vous ne les avez pas déjà toutes écoulées.

La lecture

Je suis une mordue de lecture, aussi pour moi c’est important de transmettre cette richesse aux enfants. Non seulement la lecture développe l’imaginaire de nos chers bambins, mais elle permet inconsciemment de développer leur vocabulaire, leur orthographe et leur attention pour les plus jeunes.

Nous lisons tous les soirs une histoire à notre fille depuis ses 6 mois. En fonction de son attention, ce peut être quelques pages comme un petit livre en entier, mais ce moment fait parti d’un rituel et c’est important. J’ai vu ses capacités d’écoute se développer petit à petit, ainsi que son vocabulaire s’enrichir. Non pas qu’elle parle la langue de Molière couramment, bien au contraire, mais sa capacité à me montrer dans les illustrations les éléments de l’histoire que je lui demande, sans se tromper, s’est clairement améliorée.

Pendant les vacances, nous n’échappons pas à ce rituel calme qui prépare l’enfant à la détente et au sommeil, et le renforçons même avant les siestes quand j’ai la chance d’avoir quelques jours avec elle. Ses préférences du moment sont mes livres d’enfant et des livres musicaux.

Les jeux de société

Les jeux de société permettent à vos enfants de jouer mais surtout avec leurs parents. Contrairement à d’autres activités où vous les aidez, ici, vous êtes acteurs avec eux et je pense que c’est ce qu’ils préfèrent. 

Avec mon fils, nous jouons à des jeux de société plus ou moins longs. Ils peuvent être des jeux de logique, de stratégie ou d’ambiance. Ses préférés du moment sont “Labyrinthe”, “La bonne paye” et le “Uno”. J’apprécie de jouer avec lui et j’observe sa progression dans le jeu au fil des mois. Grâce à cela, il acquiert de la patience, de la concentration, apprend à perdre et développe même des petites stratégies pour gagner. Il est malin, il est fier de gagner une partie et vit de mieux en mieux la perte. L’important est de participer, n’est-ce pas ? En tant que compétitrice, je n’en suis pas convaincue mais j’essaye de lui apprendre les bonnes valeurs des jeux en équipe. 

Jeu de Uno avec mon fils

Regarder des films / dessins animés

Quand il fait moche, que le budget ne nous le permet pas, que nous avons la flemme de sortir, ou que nous sommes confinés (arf !), nous avons maintenant l’avantage simpliste de rester à la maison. Avec les DVDs, les streamings ou la VOD, nous avons maintenant un large choix de films relativement récents à disposition.

Je propose souvent à mon fils de regarder un film ou dessin animé avec moi. Nous nous installons tranquillement, enveloppés dans un plaid, prêt à rire ou s’émouvoir devant l’écran. Je lui conseille des films ou il le choisit lui-même et nous passons notre moment tous les deux, ou avec Papa.

Moment film en famille

Les puzzles et Lego

Mon fils a pris du temps à aimer les puzzles mais maintenant c’est un grand fan. Il a commencé à un âge tardif avec des puzzles de 50 pièces. A 7 ans maintenant, il fait des puzzles de 500 pièces. Je suis très étonnée car il arrive à se concentrer pendant tout le temps du puzzle. J’ai remarqué que ce qui était le plus important pour lui, n’était pas le nombre de pièces mais le dessin final qu’il allait réussir à faire. Ici, nous avons acheté un puzzle Pokemon et c’est ce qui l’a motivé à le terminer rapidement.

Quant au Lego ou autres modèles de construction, il adore ça. Il faut dire que j’adore ça aussi et je me retiens de lui dire « tu veux que Maman le fasse pour toi ? » tellement j’adore faire des Lego. Finalement, il se concentre aussi très bien, apprend à suivre le plan à la lettre et est tout aussi content de voir le résultat final avec lequel il peut jouer.

Les jeux sur console

Il faut limiter le temps de jeu sur les écrans à nos enfants, ne pas les mettre devant des jeux violents, si tout ça est respecter, profitez du plaisir des jeux vidéos. Malgré toutes les choses négatives qu’on peut entendre sur les consoles de jeux, il faut avouer que se faire une partie ou dis de temps en temps, c’est vraiment top. J’adore les consoles de jeux depuis que je suis petite. J’avais le droit d’y jouer tant que je voulais, tant que mes devoirs étaient faits, mes leçons apprises… et puis, je n’avais pas le droit de sortir alors ça compensait un peu.

Aujourd’hui, nous avons tous les types de jeux : simulation, logique, combat… A la maison, nous n’avons qu’une console de jeux : la Wii. Et nous n’y passons que rarement de temps devant mais quand mon fils y a le droit, il est très content. Il peut jouer à des jeux seul, ou des jeux avec nous, des jeux de sport ou des jeux de logique.

A consommer avec modération mais les jeux vidéos ne sont pas que mauvais !

Console de jeux en famille

Les ateliers cuisine

Chez nous le chef cuisinier c’est Papa, et il tient à ce que la cuisine reste son domaine, aussi c’est lui qui enseigne majoritairement l’art de la cuisine à ma belle-fille de 9 ans (qui aime cuisiner mais pas particulièrement manger), et qui fait participer notre fille de 2 ans lors de ses élaborations culinaires pour mélanger ou trier les ingrédients.

Pourtant, pendant les vacances, voire en week-end, l’atelier des gâteaux simples et faits maison que l’on dévore au goûter c’est moi qui m’y colle. Pas parce que j’aime cuisiner, loin de là, mais parce que je suis heureuse de partager ce moment avec les filles et de me dire que pour une fois elle ne mangeront pas des gâteaux industriels au goûter. 

Remonter ses manches et mettre un tablier les mets dans l’ambiance, l’une comme l’autre est fière de sa tenue de travail. Nos confections préférées sont un moelleux au chocolat, des madeleines et une base de quatre-quarts avec de la banane ou de l’ananas. Je n’utilise pas de préparations toutes faites que nous trouvons dans le commerce, nous préparons le gâteau de A à Z. La plus grande suit la recette sans difficulté, je m’occupe de la vaisselle et de la cuisson. La plus petite s’est découverte une passion pour transvaser les ingrédients d’un récipient à l’autre, mélanger (prévoir un grand saladier pour éviter de retrouver sa cuisine redécorée de partout), et surtout plonger son doigt dans le saladier vide pour récupérer la préparation à gâteau qui reste sur les parois ! La cuisine permet aux enfants la patience et un minimum de rigueur pour suivre la recette étape par étape. Elle permet aussi de développer une forme de curiosité culinaire (rien de tel que la satisfaction de déguster ce qu’on a préparé soi même). 

Quatre-quart à la banane

Et vous, que faîtes-vous pour occuper vos enfants pendant les vacances scolaires ?